Truite de mer

Publié le 21 février 2011 à 23h25 par admin
Truite de mer © The telegraph
Migratrice

Infos sur l'espèce

Taxonomie

  • Embranchement : Chordata
  • Classe : Actinopterygii
  • Ordre : Salmoniformes
  • Famille : Salmonidae
  • Genre : Salmo
  • Nom scientifique : Salmo trutta trutta

Autres noms

  • Truite migratrice

Description

La Truite de mer est souvent considérée comme une espèce à part, mais il ne s'agit que d'une variété migratice de la truite commune.

Sa livrée est uniformément argentée, uniquement ponctuée de quelques croix noires, quand les poissons arrivent de la mer pour remonter dans les rivières.

Les truitelles ayant les même caractéristiques que la truite commune connaissent en quelques jours un transformation importante, on parle de transformation en "smolts", poissonets capables d'affronter le passage d'eau douce en eau salée. Le corps s’allonge, les yeux grossissent, la livrée devient uniformément argentée, mais la smoltification va surtout changer leur comportement et leur mode de vie.

Les truites de mer contrairement aux truites communes ne sont pas sédentaire et aiment se regrouper en bancs de plusieurs dizaines ou centaines d'individus.

Alimentation

La truite de mer est un des poissons les plus sensible à la lumière, elle ne se pêche donc uniquement ou presque de nuit. Il est possible dans de rares cas d'en attraper une lors de crues, en eaux sales et par temps couvert.

Elle peut se pêcher avec un gros ver, un vairon mort, une cuiller ou encore un Rapala.

Lieu de vie

On trouve des truites de mer sur les côtes européennes de l'Atlantique, de la Manche et de la mer du Nord depuis le Portugal jusqu'à la Russie.

La Bresle, au Tréport, est la rivière à truite de mer la plus proche de Paris. Dans ce petit fleuve côtier, plusieurs milliers de grosses truites de mer remontent tous les ans.

La Valmont, la Durdent, la Saane, l'Arques, l'Eaulne, la Varenne, la Canche et l'Authie connaissent des remontées plus ou moins importantes.

Reproduction

Le remontée des truites à lieu entre juin et septembre, mais elles attendront les frimas de décembre pour se reproduire.

Les mâles peuvent atteindre 7 kilos pour les plus gros, ils affectionnent en particulier les petits ruisseaux affluents où quelques centimètres d'eau au-dessus des graviers leur suffisent pour enfouir leurs oeufs.

Dans ces ruisseaux, pépinières naturelles, les prédateurs sont moins nombreux que dans les rivières et le taux de survie des truitelles après éclosion est donc nettement plus important que les autres espèces de truites.

Donnez votre avis

Vous souhaitez donner votre avis, ajouter des informations ou simplement réagir, exprimez-vous!

Chargement du formulaire...

Produits conseillés

Aller plus loin