La première chose est de ne jamais vider votre sac d'amorce en entier, effectivement si jamais vous vous loupez sur le dosage de l'eau, vous ne pourrez plus revenir en arrière! il est donc judicieux de garder toujours un fond d'amorce sèche pour combler le trop plein d'eau dans ce cas, si jamais votre amorce semble encore trop humide après y avoir verser le sac complet, il vous reste une solution : utiliser un peu de terre ou de sable se trouvant sur votre point de pêche (les quais en béton ou goudronnés n'offrent pas cet avantage).

Pour éviter ce problème n'hésitez pas à y aller à tâtons sur le dosage de l'eau et ré-équilibrer petit à petit votre mélange, en mélangeant votre amorce après chaque dose d'eau. Le but est d'obtenir un mélange qui soit assez humide pour coller mais pas trop humide afin de pouvoir faire des jolies boules.

Dernier point, une fois votre mouillage terminé et les esches incorporés au mélange, roulez une boule de la taille d'une pomme et serrer la, puis levez-vous et main à hauteur du coude, laissez retomber votre boule dans votre seau d’amorce. Si la boule reste entière, c’est que le mouillage est bon.

Si elle se casse, recommencez en serrant votre seconde boule un peu plus fort (si les esches bougent dans l’amorce, ils fragilisent les boules), si la boule se casse encore, c’est que le mouillage n’est pas suffisant, il faudra remouiller légèrement.

Par contre, si vous n’arrivez pas à former une boule, que l’amorce est trop molle, c’est que l’amorce est trop mouillée.