Sans cette atmosphère, le température sur Terre ne serait que de -18 degrés alors qu'elle est d'environ 15 degrés actuellement. Des études ont montrés de nombreuses fois que la température de la planète était étroitement liée avec le taux de gaz carbonique dans l'atmosphère d'où l'importance de faire de plus en plus attention à nos rejets de CO2.

Dans le dernier siècle on estime que nos émission de CO2 ont augmentées de 25% et les émissions de méthane de 50%, sans compter les nouvelles substances comme les chlorofluorocarbures. L'ensemble de phénomènes ont suffit à augmenter la température sur Terre d'une manière équivalente à une durée estimée à plus de 100 000 ans si nous n'avions que les émissions venant de la nature.

Il existe des centaines de conséquences à ces émissions de gaz à effet de serre, notamment l'élévation du niveau des mers ce qui ne saurait nous déplaire nous pêcheurs, mais de nombreuses espèces sont aussi en danger de part ce réchauffement. Et bientôt Venise ne pourrait être qu'une des nombreuses villes ayant les pieds dans l'eau.

Une estimation montrerait que 55% à 80% des émissions humaines de gaz carbonique seraient dû à la production d'energie, d'où l'importance de faire attention à notre consommation d’électricité et continuer les efforts pour produire cette énergie de façon plus durable, par exemple avec la mise en place d'éoliennes, mais il ne faut pas non plus oublier les potentiel danger écologique dû à ces infrastructures comme les barrage par exemple qui ont pendant longtemps empêcher les migrations des salmonidés dans nos rivières.