Grande alose

Publié le 04 février 2011 à 20h41 par admin
Grande alose © sloren
Retour en force

Infos sur l'espèce

Taxonomie

  • Embranchement : Chordata
  • Classe : Actinopterygii
  • Ordre : Clupeiformes
  • Famille : Clupeidae
  • Genre : Alosa
  • Nom scientifique : Alosa alosa
  • Taille : jusqu'à 70cms

Autres noms

  • Alose vulgaire
  • Coulac
  • Sabre

Description

La grande alose peut mesurer jusqu'à 70 centimètres, elle a un corps comprimé et haut, un dos bleuté et les flancs argentés, des yeux munis de deux paupières, une mâchoire supérieure fendue et des écailles presque coupantes en bordure du ventre.

C'est une cousine du hareng appartenant à la famille des Clupéidés.

Alimentation

Poisson planctonivore, elle se nourrit donc dans les couches supérieures de l'océan.

Elle y trouve en abondance les constituants du zooplancton marin : microcrustacés, copépodes, larves de crabes et de crevettes, alevins d'autres espèces, ainsi que larves de seiches et de calmars.

Les alevins nés en rivières se nourrissent d'abord d'algues, puis de zooplanctons comme les daphnies, puis de larves d'insectes (épémères, trichoptères et diptères ), il apprécient ensuite les vers de vases et les larves de chironomes.

Lieu de vie

Les alosons restent quelques mois en rivière, avant de gagner la mer où elles grandissent. La grande Alose est présente sur l'ensemble des côtes européennes de l'Atlantique, depuis le nord de la Norvège jusqu'au détroit de Gibraltar.

Une fois prêtent pour le frai, les Aloses remontent en rivière en direction des frayères. Il est possible de pêcher des grandes Aloses en Garonne, en Loire ou en Dordogne, où elles se rassemblent en abondance à l'aval des barrages.

Reproduction

La reproduction à lieu la nuit de mai à juillet, dans les courants au dessus des galets et des graviers.

L'accouplement se passe de la façon suivante : rassemblement en foule en début de soirée, début des valses d'accouplement vers 21h30, avec un pic de battements à la surface de l'eau vers 2 heures du matin, la fin des évènement étant vers 5 heures du matin.

La femelle pond alors entre 50 000 et 200 000 oeufs avant de mourir, ce qui explique le formidable pouvoir de rénovation de l'espèce dès que l'accès au frayères est possible.

Donnez votre avis

Vous souhaitez donner votre avis, ajouter des informations ou simplement réagir, exprimez-vous!

Chargement du formulaire...

Produits conseillés

Aller plus loin